« Orange/Free : je t’aime, moi non plus »

ORANGE + FREE = AMOUR VACHE

Free Orange je t'aime Moi non plus Free mobile deux millai

Depuis l’arrivée de Free, on voit apparaître une bataille médiatique entre les opérateurs. Alliances, communiqués de presse, menaces de ruptures de contrats, slogans agressifs, comparatifs, … tout est bon pour décrédibiliser le mouton noir de la télécommunication.

De son côté, Free reste discret, achète la tour Eiffel pour le 1er avril et se défend timidement. 

Alors que la semaine dernière SFR annonçait ne plus afficher de pertes significatives de clients et le retour des déçus de free, que de son côté Orange menaçait de résilier (pour rester dans le champ lexical) son contrat par lequel l’entreprise loue une partie de son réseau à  free, nous nous sommes demandés jusqu’où aller ces défilés de porte-paroles pour essayer de comprendre où la stratégie, elle, commençait.

Une anticipation juteuse

D’après L’informaticien et Libération, Stéphane Richard a affirmé le 18 avril que le contrat avec Free pourrait d’ici à 2015 rapporter pas un mais bien deux milliards d’euros grâce à la capacité de Free à développer son réseau.

Un tour de bras largement rentable, un coût financier juteux et une protection pour Orange qui affirme exclure des possibles suppressions de postes face à l’arrivée du nouvel opérateur.

Des partages de compétences

Quand on pense à la clientèle Orange, on s’aperçoit vite que celle-ci, hors cible professionnelle, est vieillissante. En tant qu’opérateur historique, on peut penser que la marque retient en grande partie des personnes qui ne changeront jamais ou bien parce qu’elles n’ont pas le choix (composante réseau) ou bien parce qu’elles ne sont plus assez affiliées à la technologie pour comprendre l’intérêt du changement (je stigmatise p-t la Mamie du Cantal mais c’est pour mieux en comprendre l’idée).

De son côté, Free a vu le jour et a porté sa communication sur une tribu de jeunes geeks qui s’étend aujourd’hui. Il faut reconnaitre que ces technophiles sont une cible plus que chouchoutée par la téléphonie mobile : ils communiquent, ils sont une mine d’informations pour la veille, mais surtout ils sont bien plus rentables que leurs aînés. Toujours à la pointe de la technologie, ils sont toujours plus demandeurs de services, de matériels quoi qu’ils puissent leur en couter.

Si Orange a de plus en plus de mal à séduire cette clientèle, Free le fait bien depuis longtemps … Un savoir-faire à creuser, en échange de la puissance de son réseau historique, pour un leader de marché qui commence à sentir dans son œil la poussière éparpillée par la fusée Free.

Les menaces prodiguées par Orange seraient-elles donc de simples opérations de RP pour rassurer clients mécontents et actionnaires inquiets ? C’est ce qu’il est légitime de se demander jusqu’à que des chiffres exacts et reconnus soient publiés …

Aux abonnés absents

Free Orange je t'aime Moi non plus Free mobile nombres de clients perdus gagnés.jpgEn parlant de chiffres justement, il est amusant de voir ceux qui sortent à droite et à gauche. D’après France TV : Orange déclare avoir perdu 201 000 abonnés, SFR 200 000 et Bouygues Télécom : 159 000. Du côté de Free, les rumeurs courent vers les 3 millions d’abonnés. Je ne sortirais même pas la calculette pour me rendre compte que, même en comptant les MVNO, les clients des cartes prépayés qui ont sans doute penché vers le forfait à 2€, que l’écart est … « de mauvaise foi » ?

A terme : des efforts techniques insuffisants, des efforts commerciaux payants

In fine, si la ruée vers Free commence à fatiguer en grande partie pour les problèmes techniques [pour avoir testé le réseau, il est vrai que celui-ci fonctionne mal vers certains opérateurs en grande majorité de 19h à 20h, je peux comprendre le fait que cela en déroute certains], la mise en place de ce 4e opérateur est encore très controversée sur le plan médiatique pendant que certains pensent à une logique de partenariat. Quand le leader se rapproche du mouton noir, il y va d’un amour amère, pudique, surement inévitable mais finalement pas si inconfortable. A part pour le consommateur …

À propos de Thibaut

#Insight #society #NewTech #2.0 #Mkg #Startup #Arts @thibautrey2_0

Publié le avril 19, 2012, dans Business Wall[u], Marketing, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :